Page principale

Latest Scoop

Les deux fronts de Vladimir Poutine

Le discours annuel de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale, qui d’habitude a lieu en début d’année, s’est exceptionnellement tenu cette année le 21 avril (1). La cause officielle en était le bilan de l’épidémie, mais ce retard pourrait bien être lié aux difficultés rencontrées aussi bien sur le plan intérieur que dans les relations internationales, que le président de la Fédération de Russie considère comme autant d’agressions contre son pays. La veille du discours, le président ukrainien avait invité son homologue russe à une rencontre sur la ligne de front du Donbass, où la situation se détériore depuis février, et le jour même le Fonds de lutte contre la corruption (FBK) appelait à des manifestations dans toutes les villes du pays, pour soutenir son dirigeant, Alexeï Navalny, en grève de la faim dans un pénitencier de la région de Vladimir. Mais le point d’orgue de la période actuelle, semble avoir été le qualificatif de “tueur”, délibérément attribué à Poutine par le nouveau président Joseph Biden

SUITE

Contrepoint

Europe et Islam ; l’islam en France

Vidéos

Perspectives européennes du coronavirus