Page principale

Latest Scoop

L’après-Poutine

Auteure en 1988 d’un ouvrage intitulé “Le Malheur russe. Essai sur le meurtre politique”, Hélène Carrère d’Encausse le concluait en espérant que la société russe “donnerait définitivement naissance à une société politique où le meurtre et la terreur ne seraient plus, comme ailleurs, qu’accidents de l’Histoire”. Gorbatchev avait alors entrepris la “glasnost” et la “perestroïka” depuis déjà trois ans, et l’on pouvait en effet espérer que la Russie, après soixante-et-onze années de cette nouvelle domination mongole qui jadis isola la Moscovie trois siècles durant des progrès de la civilisation occidentale, allait enfin reprendre le chemin de l’ouverture et de l’établissement d’un Etat de droit. Un chemin initié tardivement par Pierre le Grand au début du 18ème siècle, repris par Alexandre II au milieu du 19ème, mais tour à tour interrompu par les périodes de régression et d’isolement que furent les règnes de Nicolas 1er et d’Alexandre III, avant que Nicolas II, refusant d’installer une monarchie constitutionnelle, ne l’abandonne à un régime de terreur et de crime de masse, répétant à une échelle inégalée celui d’Ivan IV, l’inventeur de l’absolutisme russe au 16ème siècle. Les années Eltsine et les deux premières présidences Poutine, malgré de nombreux signes contraires, suivies d’une brève embellie libérale avec celle de Mevedev, semblaient avoir donné corps à cet espoir, mais la période ouverte par la troisième candidature Poutine en 2011 – horrifié par le sort réservé à Kadhafi – et le coup d’Etat rampant qui s’en est suivi, fit à nouveau plonger la Russie dans ses maux séculaires, débouchant sur la restauration de la dictature et une véritable guerre d’attrition déclenchée contre l’Ukraine en février dernier, sur fond d’ultimatum à l’Occident. L’on peut donc se demander si la Fédération de Russie, une fois Poutine disparu, poursuivra sur la voie de perdition où il l’a entraînée.

suite


Contrepoint

Au “Dialogue franco-russe”, le 22 octobre 2022

Vidéos

A Boulogne-Billancourt, le 25 septembre 2022

Livres par Frédéric Saillot

live part 2