Latest Scoop

Les enjeux des élections présidentielles françaises de 2017
Après celle qui a ravagé l'Europe et le monde au XXème siècle, opposant le communisme aux démocraties, voici qu'est apparue une nouvelle forme de guerre civile internationale : celle qui oppose le globalisme post-démocratique, voire même post-humaniste, aux nations. La première est allée jusqu'à la guerre totale entre les deux totalitarismes nazi et communiste au moment où, en juillet 1941, Staline, en désespoir de cause et pour éviter la débacle, ne se décide à rendre au peuple russe ses valeurs traditionnelles, au nom desquelles il a puisé l'énergie pour défendre la patrie en danger, en alliance avec les démocraties. Dès lors le communisme ainsi bridé, dans le cadre d'une guerre froide figée par l'équibre de la terreur, allait bientôt se résoudre dans le XXème congrès du PCUS en 1956, avant que la Perestroïka puis le putsch de Eltsine ne l'achèvent définitivement. La seconde guerre civile internationale surgit alors du champ laissé libre à la "démocratie" et au "libre marché" d'imposer la domination universelle des puissances qui en sont les maîtres, à commencer par les Etats-Unis, utilisant pour cela le soft-power des "révolution de couleur" et la guerre hybride, mais aussi les moyens de la guerre classique, du coup d'Etat et la destruction de sociétés entières.

suite