Latest Scoop

Où va la Fédération de Russie ?

Lors de sa conférence de presse le 20 décembre dernier (1), qui a tout de même duré près de quatre heures et constitue en soi une performance inégalée, Vladimir Poutine, régulièrement enrhumé l'hiver, est apparu quelque peu vieilli et fatigué. D'emblée, après qu'il ait brièvement donné les chiffres de la situation économique du pays, notamment une croissance générale de 1,7 % cette année et de 1,8 % prévus l'an prochain, légèrement supérieure dans le secteur industriel, de 2,1 % cette année à 2,9 % prévus l'an prochain, tandis qu'après une longue "pause" les salaires ont augmenté de 0,5 %, il donne la parole à la salle, où sont massés quelque 1700 journalistes locaux et étrangers. Le maître de cérémonie, Dimitri Peskov, accordant la priorité à ceux du pôle présidentiel, invite alors l'agence "ITAR-TASS", qu'il présente comme "l'agence d'information de l'Etat", à poser la première question. Commettant là un lapsus, sans doute volontaire, car l'agence en question a pour actuelle dénomination "TASS", ce qui, curieusement, signifie "Agence Télégraphique de l'Union Soviétique".

SUITE

Contrepoint

Manifestation des Gilets jaunes aux Champs-Elysées le 8 décembre 2018

Vidéos

Conférence d'Alexeï Pouchkov au Centre spirituel de Russie

Notre Chaîne

Miscellany